EN AVANT

Le voyage est un retour vers l'essentiel

Têt à HCMV

février2

Ho Chi Minh Ville (HCMV), avec ses 6,3 millions d’habitants (plus grande ville du pays devant la capitale Hanoi), est une ville qui bouge … et je ne parle pas uniquement des motos qui envahissent les rues. Saigon – ainsi que tout le monde continue de l’appeler, hormis les officiels – est un concentré du Vietnam, une métropole d’une grande richesse commerciale et culturelle, dont l’énergie a poussé tout le pays en avant. Nous trouvions déjà que c’était un peu l’usine au Vietnam; ici, c’est une vraie fourmilière et ce sentiment est décuplé !

DSCF4862

Avec son nom évocateur, Saigon fait naître une myriade d’images indistinctes. Ici, les ruelles intemporelles – bordées de vielles échoppes en bois vendant de tout, de la soie aux épices – mènent à de vénérables pagodes et à des marchés pleins d’effervescence, et jouxtent des quartiers modernes où voisinent gratte-ciel étincelants, galeries marchandes dernier cri, restaurants gastronomiques et bars minimalistes. Pour autant, la cité n’a pas oublié son passé, et chaque édifice, chaque enseigne figure comme un rappel des fantômes d’époques encore bien présentes. Cependant, ces deux mondes se fondent en un seul, sans heurt aucun.

DSCF4936

DSCF4972 DSCF4843

DSCF5014

A l’origine, Saigon faisait partie du royaume du Cambodge et, jusqu’au XVIIème siècle, était une petite ville portuaire appelée Prey Nokor. Les colons migrant de plus en plus vers le sud, la cité fut absorbée par le Vietnam et devint la capitale de la dynastie Nguyen.
Saigon fut prise en 1859 par les Français, qui en firent peu après la capitale de la colonie de Cochinchine. Capitale de la république du Vietnam à partir de 1956, elle tomba aux mains des forces du Vietnam du Nord en 1975 et fut alors rebaptisée Ho Chin Minh Ville.
Le recensement officiel ne comptabilise que les personnes en possession d’un permis de séjour et, aujourd’hui, au moins un tiers des habitants vivent à HCMV illégalement. La plupart y habitaient déjà avant 1975, mais ils ont été transférés dans des camps de rééducation après la réunification. Ils sont simplement revenus subrepticement à HCMV, sans permis de séjour – ce qui les empêche d’acheter une maison ou de posséder une affaire.
Les signes d’une irrésistible croissance sautent aux yeux dans de nombreux quartiers périphériques comme dans le centre, saturé de gratte-ciel, de grands hôtels et de boutiques colorées. Mais cet essor s’accompagne de désagréments : accroissement de la circulation, de la pollution et d’autres maux urbains. La génération suivante, plus ouverte, instillera peut-être, dans le développement chaotique que connaît HCMV, les premiers éléments d’une attitude responsable.

DSCF4886

DSCF4998 DSCF4995 DSCF4996

DSCF4994 

Nous restons 3 jours et 4 nuits à HCMV. Pendant notre séjour nous fêterons le nouvel an chinois et la ville est en pleine préparation du nouvel an lunaire. En effet, le 2 février au soir est le réveillon du jour de l’an chinois. Cette nouvelle année est l’année du lapin pour de nombreux pays qui fêtent le nouvel an chinois mais pour le Vietnam c’est l’année du chat. Les vietnamiens aiment se démarquer … Mais pourquoi cette différence ? Avec Annabel, nous ne trouvions pas l’explication. En cherchant un peu sur internet j’ai trouvé un début d’explication sur le blog de Liên Châu et Sylvain et je vous invite à aller lire leur article Chat ou lapin? Lapin ou chat?

DSCF5137 

Nous sommes donc en pleine fête de Têt, c’est la grande fête du Vietnam. Le Têt réunit à la fois Noël, le Nouvel An et les anniversaires. Tet Nguyen Dan (fête des premiers jours) coïncide avec le Nouvel An lunaire, et il s’agit de la date la plus importante dans le calendrier vietnamien. C’est l’occasion pour les familles de se réunir dans l’espoir que l’année à venir soit placée sous le signe de la chance, et les esprits des anciens sont invités à revenir dans leur maison. L’ensemble du Vietnam célèbre un anniversaire et tout le monde vieillit d’un an. La fête a lieu entre le 19 janvier et le 20 février, en même temps que le nouvel an chinois.
La célébration du Têt commence sept jours avant le Nouvel An, quand les Tao Quan – trois esprits du foyer, présents dans la cuisine de toutes les maisons – montent au paradis pour informer l’empereur de Jade des évènements de l’année écoulée. Des autels chargés d’offrandes sont préparés en prévision du départ des esprits, dans l’espoir que le compte-rendu soit positif et que toute la famille soit chanceuse au cours de l’année à venir.
A l’approche du Têt, on procède à d’autres rituels : on se rend par exemple au cimetière, et l’on invite les esprits des défunts à revenir à la maison pour prendre part à la fête. On va également au temple déposer des bâtonnets d’encens que l’on brûle pour les morts.

DSCF5021

DSCF5035 DSCF5024

DSCF5033 

Ceux qui vivent loin reviennent au domicile familial pour que tous soient réunis sous le même toit pour célébrer le Têt. Toute chose en cours est menée à bien afin de commencer l’année sur de nouvelles bases, les dettes sont payées, et le ménage gagne un temps le rang de sport national.
On dresse un arbre du Nouvel An (cay neu) pour éloigner les mauvais esprits. Le kumquat est un arbre très populaire partout dans le pays; dans le Nord, on orne les maisons de branches de pêcher aux fleurs roses (dao), dans le sud, on utilise plutôt les fleurs jaunies de l’abricotier (mai). A Ho Chi Minh Ville, l’avenue Nguyen Hue est presque entièrement occupée par le marché aux fleurs du Têt.

DSCF5041 DSCF4984

DSCF4845

DSCF4889 

La nuit du jour de l’an, les Tao Quan redescendent sur Terre. Aux douze coups de minuit les problèmes sont laissés derrière. En sus, nous aurons droit à un feu d’artifice.

DSCF5145

DSCF5149 DSCF5150

DSCF5174

Le déroulement du jour de l’an est crucial, car cette journée est censée influencer toute l’année à venir. Chacun fait particulièrement attention à être poli et à ne pas manifester de colère (ce qui est loin d’être évident vu le caractère agressif de beaucoup de vietnamiens que nous avons rencontrés). Certaines activités sont réputées attirer les mauvais esprits; ainsi il est déconseillé de coudre, de balayer, de jurer ou de casser quoi que ce soit.

Les trois premiers jours suivant le nouvel An sont officiellement fériés, mais beaucoup prennent toute la semaine de vacances, surtout dans le Sud. Durant cette période il est difficile de voyager, beaucoup de commerces sont fermés et quand ils ne le sont pas les prix montent en flèche. Ce n’est pas une période facile pour voyager et nous avons du mal à trouver un billet de bus lorsque nous voulons quitter HCMV le 3 février pour Dalat.

C’est donc dans une ambiance de fête que nous avons passé ces quelques jours à Saigon sans pour autant que ce soit la folie, le Têt n’étant pas une fête tumultueuse. A l’image de Noël, c’est plutôt une réunion de famille tranquille. Et pour ces vacances de Têt beaucoup de familles vietnamiennes vont passer quelques jours à Dalat, notre prochaine destination, et on nous a prévenu que ça ne sera pas facile de trouver un hôtel. On essaye donc de réserver à l’avance mais sans succès : tout est complet !

Nous partons quand même, nous verrons bien … 

[geo_mashup_map]

Billets similaires:

Billet publié dans la catégorie Vietnam |
Un commentaire sur

“Têt à HCMV”

  1. Avatar Le 17 avril 2011 à 16 h 05 min Edith a écrit:

    Coucou !

    Enfin de vos news !
    Trop contente de relire vos petits mots et regarder vos photos !
    Eh oui, ça commençait à nous manquer !
    Bisous


L'email ne sera pas publié

Website example

Votre commentaire:

Dernières vidéos

Voir toutes les vidéos

Derniers albums Picasa

Vietnam - Quy Nhon
Vietnam - Dalat
Vietnam - Ho chi minh
Vietnam - Vinh Long
Voir tous les albums

Commentaires récents