EN AVANT

Le voyage est un retour vers l'essentiel

Good Morning, Vietnam

janvier26

C’est avec un tuk-tuk que nous nous dirigeons vers la  frontière vietnamienne. Nous ne le savons pas encore mais nous n’en verrons plus au Vietnam. Il nous faut une heure pour rejoindre le poste frontière. Les formalités sont rapides car nous avons déjà notre visa. En 20 minutes à peine nous entrons sur le territoire vietnamien. Bye Bye Cambodge ! Good Morning, Vietnam !

DSCF4452

Le poste frontière se situe à une dizaine de kilomètres de la prochaine ville (Ha Tien) et c’est avec deux motos avec chauffeur que nous comptons nous y rendre. En fait, ces deux chauffeurs nous ont pris en charge depuis la sortie cambodgienne (moyennant finance évidemment). Une fois toutes les démarches administratives effectuées nous leur demandons de nous amener à la station de bus de Ha Tien pour repartir vers Chau Doc. En effet, nous ne comptons pas rester dans cette ville frontalière : les villes frontalières ne sont jamais très accueillantes …

Quand les deux motards nous déposent, je trouve que la station de bus est bizarre : une place quasi-vide avec seulement quelques taxis. Un vietnamien est là et nous demande où nous souhaitons aller. Quand je lui indique notre destination il me répond que le bus est déjà parti et qu’il nous faut aller à un autre ville pour en prendre un autre. Il peut nous vendre des tickets si nous le souhaitons et il faudra que les motards nous amènent à cette autre ville. Tout cela a un coût évidemment. Je trouve toute cette affaire de plus en plus louche. Je préfère ne pas me précipiter et je réponds que nous ne sommes pas pressés, nous prendrons le bus demain. “C’est la préparation du jour de l’an et il n’y a pas de bus avant trois jours, vous n’avez pas le choix” me répond le Vietnamien ! Maintenant, j’en suis sur, on essaye de nous arnaquer et nous ne sommes pas à la station de bus. Nous prenons nos sacs et nous partons. Quelques dizaines de mètres plus loin nous rentrons dans un hôtel et je demande où se situe la station de bus. On me donne un plan et on me la situe sur la carte. La station n’est pas du tout située là où nous avait déposé les motards. Nous avons bien fait de partir.
Je ne suis pas sur de l’objectif de l’arnaque mais dans le meilleur des cas je pense qu’on voulait nous faire payer des trajets en moto supplémentaires et surtout nous vendre des tickets de bus surfacturés.

Dans un voyage comme le nôtre, c’est à chaque passage de frontière que nous sommes le plus vulnérables. Quand on rentre dans un nouveau pays nous n’avons pas nos repères, nous ne connaissons pas les tarifs et la langue est différente. Nous devons tout réapprendre et les escrocs le savent bien. C’est à ce moment là que nous sommes des proies faciles et que l’on peut nous faire croire n’importe quoi.

Heureusement, Annabel et moi sommes vigilants et ce n’est pas à un vieux loup de mer qu’on apprend à faire des grimaces ! ;)
Nous arrivons donc finalement à la station de bus, la vraie, avec plein de bus dont un qui part pour Chau Doc dans deux heures. Nous prenons celui-là.

Construite sur les rives du Hau Giang (rivière Bassac) et située dans le delta du Mékong, Chau Doc voit passer d’innombrables voyageurs qui circulent par voie fluviale entre le Cambodge et le Vietnam. Cette petite ville abrite de significatives communautés chinoise, cham et khmère. Mosquée, temples, églises et sites de pèlerinage alentour témoignent de sa diversité culturelle.

Les choses sont bien différentes depuis que nous sommes rentrés au Vietnam et ce n’est pas Chau Doc qui nous démontre le contraire. Ca grouille ! Tout est toujours en mouvement, il y a du bruit et c’est un peu l’usine ! On se croirait à Phnom Penh, capitale du Cambodge, alors que nous sommes ici dans une petite ville du Vietnam.
Ca nous fait tout bizarre à nous qui sortons d’un Cambodge calme, tranquille et zen …
Nous sommes un peu désorientés. Sans doute que la tentative d’arnaque est encore dans nos esprits et nous n’arrivons pas à nous décontracter complètement.

DSCF4456

DSCF4468

DSCF4470

On sent que le Vietnam est un pays plus riche, plus industrialisé. Les magasins sont nombreux, on trouve de tout. Mais, revers de médaille, ça en fait un pays plus urbanisé où les gens sont plus individuels et peut être moins accueillants que dans les pays voisins. Les visages sont moins souriants et les regards plus durs, plus méfiants. Du moins, c’est ce que nous ressentons durant ces deux premiers jours à Chau Doc.

Parmi les points positifs, nous remarquons une plus grande présence de décorations florales, aussi bien dans les maisons que dans les rues. Il est vrai que les gens préparent la fête de Têt (nouvel an chinois) qui débutera bientôt et beaucoup de gens achètent petits arbustes et fleurs à cette occasion; mais de manière générale les rues et maisons sont plus décorées, ce qui égaye un peu ce paysage urbain.

DSCF4556

DSCF4559

DSCF4562

Le lendemain de notre arrivée à Chau Doc, nous faisons une petite excursion en bateau à rames traditionnel pour visiter des villages flottants environnants (on connait un peu les villages flottants mais ça reste toujours aussi beau), un village cham, et quelques mosquées. Pendant cette visite, nous pourrons observer les élevages de poissons qui se font sous les maisons qui flottent sur l’eau.

DSCF4547

DSCF4529 DSCF4545

DSCF4540

DSCF4511

L’étape à Chau Doc est courte. Même si nous avons 45 jours au Vietnam, le programme est chargé et nous avons un impératif : nous devons être le 22 février à Hanoi pour accueillir la mère d’Annabel. Nous avons donc prévu dans un premier temps plusieurs petites étapes.
Après ces deux jours passés à Chau Doc pour nous acclimater nous partons vers Vinh Long pour mieux découvrir les habitants du delta du Mékong.

Ca sera la dernière fois que nous aurons l’occasion de voir le Mékong durant ce voyage, il nous aura accompagné quasiment tout le temps jusque là …


Billets similaires:

Billet publié dans la catégorie Vietnam |
2 commentaires sur

“Good Morning, Vietnam”

  1. Avatar Le 15 février 2011 à 20 h 05 min maman a écrit:

    Bonjour les enfants,

    Quelle similitude avec la Chine !
    J’ai l’impression d’avoir déjà vu ces photos !
    Une fourmilière en puissance.
    Bisous à vous 2.


  2. Avatar Le 17 février 2011 à 14 h 39 min Edith a écrit:

    Coucou !

    C’est toujours impressionnant de découvrir les différences entre 2 pays frontaliers, pourtant si proches.
    Votre arrivée au Vietnam a été un peu mouvementée mais je suis sure que vous saurez découvrir avec joie et émerveillement les charmes de ce pays. Je suis ravie que la maman d’Annabel vienne vous rendre visite et parcourir un bout de chemin avec vous… c’est une grande richesse de partager concrêtement avec ses proches ce que l’on vit sur place, croyez mon expérience ! C’est une aide au retour.
    Annabel, tes cheveux ont vraiment bien poussé ! tu es rayonnante !
    Bisous à vous deux
    Toujours autant de plaisir à vous lire et regarder vos images et vidéos…


L'email ne sera pas publié

Website example

Votre commentaire:

Dernières vidéos

Voir toutes les vidéos

Derniers albums Picasa

Vietnam - Chau Doc
Cambodge - Kep
Cambodge - Kampot
Cambodge - Chi phat
Voir tous les albums

Commentaires récents