EN AVANT

Le voyage est un retour vers l'essentiel

La côte sud du Cambodge, ultime étape du pays

janvier24

Le Cambodge est un petit pays par rapport à ses voisins asiatiques. Mais, malgré sa petite taille, il offre une grande variété de paysages. Il est possible en un mois de voir beaucoup de choses. Sur sa partie sud, il offre une côte sur le Golfe de Siam d’une longueur de 435 kms. Après notre trek à Chi Phat, c’est vers ce littoral que nous nous dirigeons.
C’est notre dernière étape au Cambodge avant de rentrer au Vietnam et nous savons déjà à l’avance que ce pays va nous manquer.

DSCF4378

Les trois destinations touristiques de la côte sont, en ordre décroissant d’affluence, Sihanoukville, Kampot, et Kep.
Sihanoukville, entourée de plages de sable blanc et d’îles tropicales préservées, est une grosse station balnéaire. Bars, restaurants, et boîtes de nuits y sont légion et c’est pour cette raison que nous n’y rendons pas.
Nous nous arrêterons uniquement à Kampot et Kep.

Kampot est une cité tranquille au bord de l’eau dotée de beaux bâtiments coloniaux – aujourd’hui décrépis – où il est bon de flâner au gré des rues dans lesquelles il règne une atmosphère désuette. La province du même nom, dans laquelle se situe Kampot, est connue pour son poivre, l’un des meilleurs au monde. Avant la guerre, on le trouvait sur toutes les bonnes tables parisiennes. Kampot est aussi, au Cambodge, la première région productrice de durian, un fruit exotique à l’odeur particulière forte, mais dont le gout subtil parfume quantité de desserts.
Nous ne faisons pas grand chose à Kampot. Sans planning particulier, nous nous contentons de flâner dans les rues. Nous louons également un scooter sur une journée pour découvrir les environs.
Nous ne manquons pas également de gouter crabes et calamars, cuisinés au fameux poivre de Kampot – un poivre vert.

DSCF4314 DSCF4317

DSCF4331

Kep, plus à l’est, et tout proche de la frontière vietnamienne, est une ancienne station balnéaire se nommant alors Kep-Sur-Mer. Renommée pour ses couchers de soleil et la saveur de ses fruits de mer, elle a été fondée en 1908 pour accueillir l’élite de la société coloniale française. Plus tard, la haute société cambodgienne a perpétué la tradition, attirée par le jeu et les sports nautiques.
Les Khmers rouges, qui nourrissaient une aversion particulière contre cette ville, l’ont presque entièrement détruite. Maintes villas, jadis luxueuses, sont aujourd’hui réduites à des carcasses noircies, poignant témoignage sur l’époque des Khmers rouges et la guerre civile. Certaines demeures sont aujourd’hui squattées.
Mais, après des années difficiles, Kep renait doucement de ses cendres et quand nous y arrivons nous trouvons une ville très calme, douce, agréable avec très peu de touristes. Avec une légère brise quasiment constante tout au long de la journée, il y fait chaud mais ça reste agréable. Nous y passons trois jours vraiment agréables.
Nous avons encore loué un scooter mais cette fois-ci pour l’ensemble du séjour sur Kep et nos journées sont ponctuées par des balades en scooter, des marches à pieds, de la plage et des fabuleux plateaux fruits de mer.
Grâce au scooter nous pouvons visiter les marais salants de la région et découvrir les pistes derrière les montagnes qui nous amènent à des petits villages reculés.

DSCF4343

DSCF4360 DSCF4364

DSCF4372 DSCF4379

DSCF4441

DSCF4348 DSCF4353

DSCF4449

Tellement nous sommes biens que les trois jours à Kep se passent sans que nous nous en rendions compte et, une fois de plus, cette étape cambodgienne est tout simplement superbe. Cette ambiance zen et relaxante qui règne à Kep est parfaite pour conclure notre visite de ce pays. Nous sommes comme sur un nuage et savourons la chance incroyable que nous avons de pouvoir voyager comme nous le faisons.

Autant le dire tout de suite, le Cambodge est notre pays coup de cœur. Et pourtant, je me souviens avoir écrit de nombreuses éloges à propos du Laos avant de traverser la frontière cambodgienne. Le Laos était superbe mais ici, nous nous sommes sentis encore mieux. Les Cambodgiens sont d’une extrême gentillesse et malgré une histoire des plus difficiles comparée à celle des pays voisins, ils ont su garder le sourire. Un volonté et une joie de vivre qu’ils partagent sans hésiter.

Demain nous nous dirigeons vers le Vietnam. La barre est très haute avec le Cambodge; est ce que le Vietnam saura détrôner notre pays coup de cœur ?

On ne nous en dit pas que du bien …

Billets similaires:

Billet publié dans la catégorie Cambodge |
Un commentaire sur

“La côte sud du Cambodge, ultime étape du pays”

  1. Avatar Le 14 mai 2011 à 12 h 22 min pelot a écrit:

    Bonjour les Aventuriers,

    Merci pour avoir partagé vos rêves ! Vraiment super ! J’aime beaucoup, je me suis laissée emporter par vos voyages.
    Je suis tombée sur votre site en recherchant le voyage pour le Cambodge.
    Pendant votre séjour au Cambodge, vous avez peut-être passé par Mondulkiri ? Vous pouvez me renseigner comment s’y rendre et quel est l’état de route ?
    Merci beaucoup et bon voyage,

    SP


L'email ne sera pas publié

Website example

Votre commentaire:

Dernières vidéos

Voir toutes les vidéos

Derniers albums Picasa

Vietnam - Quy Nhon
Vietnam - Dalat
Vietnam - Ho chi minh
Vietnam - Vinh Long
Voir tous les albums

Commentaires récents