EN AVANT

Le voyage est un retour vers l'essentiel

Trop dure la vie !

janvier15

Après la charmante Phnom Penh, les villages flottants de Kompang Chnang, le bamboo train de Pursat, les aveugles de Battambang, les fabuleux temples d’Angkor de Siem reap, que pouvait-on attendre de plus du Cambodge ?

Et pourtant en nous dirigeant vers le corridor de conservation de Koh Kong, c’est une nouvelle facette de ce pays délicieux que nous allons découvrir.

DSCF3998

Depuis Siem Reap, pour rejoindre le corridor de conservation de Koh Kong, il nous faut redescendre sur Phnom Penh où nous passerons seulement une nuit avant de repartir le lendemain matin vers le sud-ouest du Cambodge.

Nous prévoyons deux étapes : Krong Koh Kong, située au bord du Golfe de Siam (dans la province de Koh Kong) et Chi pat, située dans la forêt protégée des Cardamones (dans la province de Kompong Som).

Vaste et faiblement peuplée, la province de Koh Kong comporte de beaux sites naturels. Des plages désertes bordent la côte ouest du parc national de Botum Sakor et, à l’intérieur des terres, des forêts tropicales luxuriantes abritent des cours d’eau et des hameaux isolés. Nous ne prévoyons pas d’explorer l’intérieur des terres puisque nous avons décidé de faire un trek de 3 jours lors de notre prochaine étape à Chi Pat.

Pour nous, la province de Koh Kong, c’est surtout Koh Kong Island et ses plages désertes. Trop dure la vie !

Grâce à un bateau que nous avons loué pour toute la journée, nous parcourons aux aurores les 25 kms qui séparent l’île de la côte. Cette grande île, la plus grande du Cambodge, domine une eau cristalline. On y voit les grains de sable à plusieurs mètres de profondeur. Ses sept plages, regroupés sur la côte ouest, reçoivent si peu de visiteurs que les crabes les parcourent en toute tranquillité.

Etant partis à 6 heures du matin, nous arrivons vers 7h30 sur la plage. Nous en profitons pour nous relaxer. Nous utilisons également pour la première fois notre matériel de snorkelling pour explorer les fonds translucides.

DSCF3956

DSCF3978 DSCF3970

DSCF3969

Après avoir profité de “notre plage” toute la matinée, nous partons aux alentours de 12h vers un village de pêcheur pour y déjeuner. Le village est situé sur une petite île dont les rivières qui la composent se remplissent plus ou moins d’eau salée en fonction des marées. Quand nous y arrivons c’est plutôt à sec mais ça ne nous empêche pas de dévorer le succulent repas préparé par la matriarche d’une des familles du village. Au menu : poisson, crevettes et crabe au poivre.

Sans oublier la digestion dans le hamac. Trop dure la vie !

DSCF4029

DSCF4013 DSCF4009

DSCF4034

Rassasiés et reposés nous repartons toujours en bateau en direction de la réserve naturelle de Peam Krasaop.

Sur le trajet nous longeons un village sur pilotis très charmant.

DSCF4039

DSCF4048 DSCF4047

La réserve naturelle de Peam Krasaop abrite de splendides mangroves. Ancrés dans la mer par de multiples racines, les arbres répandent leur feuillage juste au-dessus du niveau des hautes eaux. Ils dissipent les vagues et protègent ainsi la côte de l’érosion – surtout pendant les orages.

Nous observons les mangroves d’abord depuis le bateau puis nous accostons pour les parcourir par l’intérieur grâce à une promenade de 1 km que les habitants de la réserve ont bâti : elle comporte une succession de passerelles surélevées, des plateformes et un pont suspendu.

DSCF4089

DSCF4094 DSCF4087

DSCF4050

DSCF4104 DSCF4107 DSCF4100

A la fin de la promenade nous retrouvons le chauffeur de notre bateau qui nous attend en buvant une bière. C’est déjà la fin de l’après-midi et nous devons rentrer.

Etant levés depuis 5 heures du matin, nous ressentons la fatigue de cette longue journée marine mais nous devons encore régler quelques affaires en ville. En particulier, trouver le bus qui nous amènera le lendemain à Chi pat et également retirer de l’argent car nous sommes à sec. Malheureusement, le seul distributeur de la ville est à cours de billet et nous devons utiliser notre réserve secrète de dollars !

Après avoir manger, nous rentrons dormir. Demain, lever 7 heures !


Billets similaires:

Billet publié dans la catégorie Cambodge |
5 commentaires sur

“Trop dure la vie !”

  1. Avatar Le 2 février 2011 à 14 h 37 min Elodie a écrit:

    Génial !! Je suis impatiente de découvrir la suite de votre séjour, vos petits conseils sont très précieux et inspirants ! Continuez à vivre l’instant présent et à profiter ainsi..


  2. Avatar Le 4 février 2011 à 18 h 53 min Clarisse a écrit:

    coucou!
    vos photos sont magnifiques avec de très beaux paysages!!! ça donne envie de voyager!!!
    Anabel, tes cheveux ont poussé, ça te va bien!!!
    bisous à vous 2 et bonne continuation dans votre beau voyage!


  3. Avatar Le 5 février 2011 à 17 h 30 min Edith a écrit:

    Coucou,

    Comme c’est beau !
    C’est trop génial la Vie !
    Bisous à vous deux


  4. Avatar Le 8 février 2011 à 9 h 11 min annabel a écrit:

    @clarisse :
    petit à petit ils poussent ces cheveux …. Il faut être patiente mais on y arrive :)
    Merci pour le compliment !
    Et vous, tout va bien dans votre petit nid d’amoureux ? Il paraît que c’est « trop beau»  !!! dixit ta filleule :)

    Gros bisous à vous deux et à bientôt


  5. Avatar Le 11 février 2011 à 13 h 27 min Nathalie a écrit:

    Vous avez l’air bien ! Actifs! Heureux !
    Continuez à vivre ainsi….
    loin des bêtises du moins je l’espère.

    Prenez des photos tout plein, j’adore.

    Bises et je me joins de loin à votre RV de 14h!!!!
    à+


L'email ne sera pas publié

Website example

Votre commentaire:

Dernières vidéos

Voir toutes les vidéos

Derniers albums Picasa

Cambodge - Koh Kong
Cambodge - Siem Reap
Cambodge - Battambang
Cambodge - Pursat
Voir tous les albums